PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo of canjsurgCanandian Journal of SurgerySubmit a ManuscriptEmail AlertsAbout CJS
 
Can J Surg. 2002 June; 45(3): 173–180.
PMCID: PMC3686946

Language: | French

Oral versus systemic antibiotic prophylaxis in elective colon surgery: a randomized study and meta-analysis send a message from the 1990s

Abstract

Objectives

To compare the efficacy of combined oral and systemic antibiotics (combined) versus systemic antibiotics (systemic) alone in preventing surgical site infection in elective surgery of the colon, and to perform a meta-analysis of randomized studies comparing combined versus systemic antibiotics in elective colon surgery.

Design

A double-blind, placebo-controlled, randomized clinical trial.

Setting

The Queen Elizabeth Hospital, Montreal, a university-affiliated community hospital.

Participants

Two hundred and fifteen patients scheduled to undergo elective surgery of the colon.

Interventions

Patients were randomized to receive neomycin and metronidazole orally (109 patients) or identical placebos (106 patients) on the final preoperative day. All were given amikacin and metronidazole intravenously just before operation. Thirteen randomized series comparing combined and systemic antibiotic prophylaxis in elective colon surgery were identified for meta-analysis.

Outcome measures

Rates of postoperative surgical site infections: risk differences, risk ratios (RRs) and 95% confidence intervals (CIs); organisms found in the colon and wound fat at surgery, and in infected wounds.

Results

Three patients in the systemic group, and 5 in the combined group were excluded. Wound infections occurred in 5 patients in the combined group but in 17 in the systemic group (p < 0.01, RR = 0.29, 95% CI 0.11–0.75). Bacteria isolated from wound infections and wound fat were similar to those found in the colon. They were more frequent in the colon in the systemic group (p < 0.001) and occurred in wound fat in the systemic group twice as often as in the combined group (p < 0.001). By stepwise logistic regression, the presence of bacteria in wound fat at surgery was the strongest predictor of postoperative wound infection (p < 0.002). In the meta-analysis, the summary weighted risk difference in surgical site infections between groups (dw) and the summary RR both favoured combined prophylaxis (dw = 0.56, 95% CI 0.26–0.86; RR = 0.51, 95% CI 0.24–0.78; p < 0.001).

Conclusions

In elective surgery of the colon combined oral and systemic antibiotics are superior to systemic antibiotics in preventing surgical site infections. Orally administered antibiotics add value by reducing bacterial loading of the colon and wound fat contamination, both associated with postoperative wound infection. Meta-analysis of randomized clinical trials reported from 1975 to 1995 supports these conclusions.

Résumé

Objectifs

Comparer l’efficacité d’antibiotiques oraux et systémiques combinés (combinés) à celle des antibiotiques systémiques (systémiques) seuls pour prévenir l’infection du site chirurgical en chirurgie élective du côlon, et effectuer une méta-analyse d’études randomisées ayant comparé des antibiotiques combinés aux antibiotiques systémiques en chirurgie élective du côlon.

Conception

Étude clinique randomisée contrôlée par placebo et à double insu.

Contexte

L’Hôpital Reine-Elizabeth de Montréal, hôpital communautaire affilié à une université.

Participants

Deux cent quinze patients devant subir une chirurgie élective du côlon.

Intervention

On a réparti les patients au hasard pour recevoir de la néomycine et du métronidazole par voie orale (109 patients) ou des placebos identiques (106 patients) la veille de l’intervention. Tous ont reçu de l’amikacine et du métronidazole par voie intraveineuse immédiatement avant l’intervention. On a trouvé, pour la méta-analyse, 13 séries randomisées où l’on comparait la prophylaxie aux antibiotiques combinés et systémiques en chirurgie élective du côlon.

Mesures de résultats

Taux d’infections postopératoires du site chirurgical : risque différentiel, risque relatif (RR), intervalles de confiance (IC) à 95 %; micro-organismes découverts dans le côlon et les tissus adipeux de la plaie au moment de la chirurgie et dans les plaies infectées.

Résultats

On a exclu trois patients du groupe des antibiotiques systémiques et cinq du groupe des antibiotiques combinés. Il y a eu infection de la plaie chez 5 patients du groupe des antibiotiques combinés, mais chez 17 patients du groupe des antibiotiques systémiques (p < 0,01, RR = 0,29, IC à 95 %, 0,11 à 0,75). Les bactéries isolées dans les plaies infectées et les tissus adipeux de la plaie ressemblaient à celles que l’on a trouvées dans le côlon. Elles étaient présentes plus fréquemment dans le côlon des patients du groupe des anti-biotiques systémiques (p < 0,001) et elles ont fait leur apparition dans les tissus adipeux de la plaie des patients du groupe des antibiotiques systémiques deux fois plus souvent que chez les patients du groupe des antibiotiques combinés (p < 0,001). Une régression logistique par degrés a révélé que la présence de bactéries dans les tissus adipeux de la plaie au moment de l’intervention chirurgicale constituait le prédicteur le plus puissant d’infections de la plaie après l’intervention (p < 0,002). Dans la méta-analyse, le risque différentiel pondéré sommaire d’infection de la plaie chirurgicale entre les groupes (dw) et le RR sommaire penchaient tous deux en faveur d’une prophylaxie combinée (dw = 0,56, IC à 95 %, 0,26 à 0,86; RR = 0,51, IC à 95 %, 0,24 à 0,78; p < 0,001).

Conclusions

En chirurgie élective du côlon, les antibiotiques oraux et systémiques combinés sont supérieurs aux antibiotiques systémiques seuls lorsqu’il s’agit de prévenir l’infection des plaies chirurgicales. Les antibiotiques administrés par voie orale ajoutent de la valeur en réduisant la charge bactérienne du côlon et la contamination des tissus adipeux de la plaie, deux facteurs associés à l’infection de la plaie après l’intervention. Une méta-analyse d’études cliniques randomisées produites de 1975 à 1995 appuie ces conclusions.

Full Text

The Full Text of this article is available as a PDF (143K).

Articles from Canadian Journal of Surgery are provided here courtesy of Canadian Medical Association