PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de pchealthLink to Publisher's site
 
Paediatr Child Health. 1998 May-Jun; 3(3): 200.
French.
PMCID: PMC2851334

La fibroplasie rétrocristallinienne

A vant 1960, peu de nourrissons survivaient s’ils naissaient à moins de 30 semaines d’âge gestationnel (une naissance à terme se produit entre 37 et 41 semaines) ou à moins de 1 500 g (3 livres et 5 onces). Désormais, grâce aux progrès de la médecine, ces nourrissons survivent souvent. Malheureusement, certains de ces survivants souffrent de complications. L’une de ces complications, la fibroplasie rétrocristallinienne (FRC), disparaît souvent sans causer de complications à long terme mais, sous sa forme la plus grave, peut provoquer la cécité.

La fibroplasie est un trouble qui touche l’arrière de l’œil, la rétine, laquelle réagit à la lumière un peu comme le fait le film d’un appareil-photo. La FRC se présente chez les prématurés de moins de 30 semaines d’âge gestationnel ou chez les nourrissons de moins de 1 500 g à la naissance. D’ordinaire, ces nourrissons sont très malades et doivent recevoir des soins intensifs pour survivre.

La FRC se manifeste parce que les vaisseaux sanguins des prématurés ne sont pas entièrement développés à la naissance et peuvent s’endommager si trop d’oxygène pénètre dans le sang, une situation possible malgré une surveillance très consciencieuse. Les vaisseaux sanguins peuvent se former d’une manière irrégulière, qui se corrige souvent d’elle-même, mais qui occasionne parfois des saignements et un voile fibreux. La forme de FRC la plus grave provoque un décollement de la rétine, ce qui risque d’entraîner la cécité ou un grave affai-blissement de l’acuité visuelle.

Règle générale, la FRC se manifeste dès l’âge de cinq à six semaines et peut se détériorer jusqu’à sept à dixsept semaines après la naissance. Les ophtalmologistes commencent à examiner les yeux du prématuré dès l’âge de quatre à six semaines, puis toutes les deux à quatre semaines par la suite afin de déceler les nourrissons les plus susceptibles de présenter de graves troubles de la vue. Il existe un traitement efficace pour réduire les possibilités de cécité secondaire à la FRC, mais il est essentiel de poser un diagnostic précoce. Puisque les yeux des prématurés sont difficiles à examiner, il faut des compétences considérables pour identifier les cas de FRC. Les ophtalmologistes sont les mieux formés pour examiner les yeux de ces nourrissons.

La chirurgie de la FRC permet de maintenir l’acuité visuelle chez environ 50 % des nourrissons qui, autrement, deviendraient aveugles. L’intervention, au moyen d’une technique spéciale, consiste à coller la rétine à l’arrière de l’œil, un peu comme on fait adhérer deux bouts de papier avec de la colle.

Au Canada, la plupart des nourrissons très prématurés ou de très petit poids à la naissance profitent d’une surveillance étroite de la part de médecins et d’infirmières spécialisés dans les problèmes des prématurés. Dans le cadre de ce suivi, on devrait procéder à un examen oculaire de tous les nourrisson atteints de FRC à l’âge de un et quatre ans pour déceler les cas d’inégalité du pouvoir réfractif et de strabisme et observer l’utilisation générale des yeux. Dans le cas des enfants atteints de formes plus graves de FRC, il faudra peutêtre procéder à des examens plus fréquents. Bien que les prématurés puissent souffrir de graves troubles de la vue, un examen précoce à la pouponnière et un traitement convenable sont généralement synonymes d’une issue favorable.

Notes en bas de page

Ces renseignements ne devraient pas remplacer les soins et les conseils médicaux de votre médecin. Ce dernier peut recommander des variations au traitement tenant compte de la situation et de l’état de votre enfant.

Cette information peut être reproduite sans permission et partagée avec les patients et leur famille. (Révisée par le conseil d’administration de la Société canadienne de pédiatrie.)

Société canadienne de pédiatrie, 2204, chemin Walkley, bureau 100, Ottawa (Ontario) K1G 4G8, téléphone 613-526-9397, télécopieur 613-526-3332, http://www.cps.ca


Articles from Paediatrics & Child Health are provided here courtesy of Pulsus Group