PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de pchealthLink to Publisher's site
 
Paediatr Child Health. 1998 Nov-Dec; 3(6): 442.
French.
PMCID: PMC2851315

La méningite virale

Votre enfant vient de recevoir un diagnostic de méningite virale. Cette infection provoque une enflure de la couche protectrice du cerveau. Votre enfant peut présenter des symptômes comme de la fièvre, des maux de tête, des douleurs ou une raideur au cou, des douleurs en présence d’une lumière vive, des nausées, des vomissements, une perte d’appétit, de la fatigue et de la somnolence. Le virus peut aussi infecter d’autres parties de l’organisme et provoquer des symptômes comme une éruption cutanée, un écoulement nasal, des maux de gorge, des maux d’oreille, de la toux, de la difficulté à respirer et de la diarrhée. Prévenez votre médecin si votre enfant souffre de l’un ou l’autre de ces symptômes.

Pour diagnostiquer une méningite virale, le médecin effectue une ponction lombaire pour prélever un peu du liquide qui entoure le cerveau et la moelle épinière. Les examens de ce liquide en laboratoire aident le médecin à décider si l’infection est causée par un virus ou par un autre germe, comme une bactérie. La plupart des cas de méningite virale ne sont pas très graves. Les enfants récupèrent en une semaine ou deux. Cependant, il est primordial d’identifier une méningite causée par une bactérie, parce qu’elle est plus grave et peut être traitée aux antibiotiques. Le traitement aux antibiotiques n’est pas efficace contre la méningite virale.

Si votre enfant présente des symptômes légers causés par une méningite virale et qu’il peut rester à la maison, le médecin ne le fera pas hospitaliser. Cependant, s’il est très malade à cause d’une infection virale (surtout s’il s’agit d’un nourrisson), le médecin peut l’hospitaliser temporairement afin qu’il reçoive des soins en attendant qu’il soit mieux.

Il arrive que le résultat des examens ne permette pas au médecin de distinguer la méningite bactérienne de la méningite virale. C’est peut-être parce que votre enfant prenait des antibiotiques par voie orale avant la ponction lombaire. Un antibiotique ne prévient pas la méningite, mais peut brouiller le résultat des examens. De plus, certaines infections virales peuvent donner des résultats qui ressemblent faussement à ceux de la méningite bactérienne. Dans ce cas, le médecin peut décider d’hospitaliser votre enfant et de lui administrer des antibiotiques par voie intraveineuse en attendant les résultats d’autres examens. Si le diagnostic de méningite virale devient clair dans les quelques jours suivants, il mettra fin au traitement aux antibiotiques. Pour ce faire, il devra parfois procéder à une nouvelle ponction lombaire au bout de un à deux jours.

Au Canada, la méningite virale se manifeste surtout pendant l’été, lorsque les deux virus responsables de la méningite les plus courants, le virus Coxsackie et l’échovirus, sont plus présents. Ces virus infectent souvent beaucoup d’enfants et d’adultes à la fois, mais rares sont ceux qui développent une méningite virale. La méningite se guérit d’elle-même, souvent sans complication. Les virus se transmettent facilement d’une personne à l’autre, par les selles ou les excréments. C’est pourquoi il est important que tous les membres de la famille se lavent les mains à l’eau savonneuse après être allés aux toilettes (ou avoir changé une couche) et avant de préparer des aliments et de manger. La méningite virale peut se manifester pendant les autres saisons, mais peut alors être causée par d’autres types de virus. Votre médecin peut vous en dire plus sur le type d’infection virale dont souffre votre enfant.

Notes en bas de page

Ces renseignements ne devraient pas remplacer les soins et les conseils médicaux de votre médecin. Ce dernier peut recommander des variations au traitement tenant compte de la situation et de l’état de votre enfant.

Cette information peut être reproduite sans permission et partagée avec les patients et leur famille. (Révisée par le conseil d’administration de la Société canadienne de pédiatrie.)

Société canadienne de pédiatrie, 2204, chemin Walkley, bureau 100, Ottawa (Ontario) K1G 4G8, téléphone 613-526-9397, télécopieur 613-526-3332, http://www.cps.ca


Articles from Paediatrics & Child Health are provided here courtesy of Pulsus Group