PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de canjcardiolThe Canadian Journal of Cardiology HomepageSubscription pageSubmissions Pagewww.pulsus.comThe Canadian Journal of Cardiology
 
Can J Cardiol. 2009 novembre; 25(11): 621–623.
French.
PMCID: PMC2776559

La Société canadienne de cardiologie va au-delà des offres classiques de perfectionnement professionnel continu

Le perfectionnement professionnel continu (PPC) est une pierre angulaire du mandat de transmission du savoir (TS) de la Société canadienne de cardiologie (SSC). Adoptant une approche globale de l’apprentissage, le PPC englobe et soutient toute une série de compétences professionnelles, y compris la formation clinique, les soins fondés sur des faits probants, la gestion de la pratique et la prise de décision éthique. Le programme de PPC favorise l’amélioration des compétences, des aptitudes et du rendement propres à des spécialités et, en fin de compte, les issues de santé, tout en soutenant la responsabilité et la transparence au sein de la profession de spécialité autogérée. Le PPC encourage diverses structures d’apprentissage et, surtout, s’attarde aux résultats liés à la pratique.

Le portefeuille de programmes de PPC de la SCC a évolué et pris de l’expansion depuis quelques années. La portée des programmes de PPC de la SCC pour 2009–2010 s’est élargie pour intégrer une gamme impressionnante de programmes virtuels et en direct, qui incluent deux programmes de TS « en boucle fermée » et du contenu tiré du plus grand congrès annuel au Canada, le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire (CCSC).

Le comité de PPC de la SCC

Le comité du PPC, présidé par le docteur Simon Jackson, supervise le programme de PPC de la SCC. Le comité se donne comme mission de faire de la SCC le chef de file du PPC au sein de la communauté canadienne en santé cardiovasculaire. La principale activité du comité consiste à préparer des politiques en vue d’aider la SCC à évoluer avec succès dans l’élaboration et l’amélioration des programmes. Depuis deux ans, sous la direction du comité, la SCC a fait d’importants progrès dans de nombreux secteurs d’importance, y compris la précision des critères relatifs aux types de programmes que propose et agrée la SCC, l’amélioration des processus d’élaboration des programmes qui favorisent la participation d’un maximum de membres de la SCC, le recrutement de membres compétents à titre d’évaluateurs des programmes et l’orientation de la SCC dans son propre processus d’agrément auprès du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC). Ces modifications ont accru la visibilité et la crédibilité de la SCC à titre d’organisme d’agrément, ont suscité une plus grande participation des membres de la SCC et ont soutenu des moyens novateurs pour que la communauté de la santé cardiovasculaire mette à jour ses compétences de pratique clinique et acquière de nouvelles connaissances.

Le CCSC

Le principal volet du programme de PPC de la SCC demeure le CCSC. Le CCSC a évolué jusqu’à devenir le principal congrès médical canadien, attirant année après année plus de 3 500 congressistes désireux de découvrir de nouvelles données scientifiques, de réseauter et de partager leurs expériences en santé cardiovasculaire. Tous les symposiums organisés au CCSC sont désormais agréés par la SCC, qui en retour, compte sur de nombreux membres à titre de planificateurs de programme, de présidents ou de spécialistes de certains thèmes.

Les lignes directrices et les documents de principes de la SCC

Ces dernières années, les membres de la SCC se sont montrés très prolifiques dans l’élaboration de lignes directrices mises à jour et de documents de principes. Ces importants outils de TS sont préparés par des membres de la SCC et diffusés de la manière la plus large et la plus interactive possible. Le conseil de la SCC et les comités du PPC, des lignes directrices et du programme scientifique du CCSC priorisent la mise en valeur de ces renseignements essentiels. Par conséquent, ces manuscrits sont présentés en séances plénières et en ateliers au CCSC et à d’autres congrès régionaux, dans le programme de cyberapprentissage de la SCC et dans le Journal canadien de cardiologie. Nous cherchons constamment de nouvelles façons de rendre l’information la plus accessible et interactive possible pour les équipes de soins cardiaques du Canada, dans l’espoir de contribuer à améliorer l’issue des patients.

Le modèle de TS de la SCC

Les membres de la SCC de longue date connaissent le modèle de TS « en boucle fermée ». Ce modèle vise à soutenir le transfert des lignes directrices multidisciplinaires de la SCC en pratique clinique par une série de mécanismes, y compris le PPC. Depuis cinq ans, on a appliqué avec succès le modèle aux Lignes directrices sur l’insuffisance cardiaque de la SCC, et plus de 2 500 praticiens en ont profité en direct chaque année, tandis que 1 500 autres y ont participé annuellement par l’entremise de programmes de cyberapprentissage agréés. Chaque année, le site Web sur l’insuffisance cardiaque (www.hfcc.ca, en anglais seulement), reçoit plus de 500 000 visites de praticiens qui veulent télécharger des ressources clés comme des présentations de diapositives et des cartes de référence de poche. Le modèle est désormais utilisé pour soutenir la TS en matière de fibrillation auriculaire, pour lequel nous espérons obtenir le même succès qu’avec l’insuffisance cardiaque pour ce qui est de la vaste diffusion interactive des lignes directrices.

Le programme de perspectives canadiennes

Le programme de PPD régional en direct de la SCC donne un aperçu de la manière dont des découvertes présentées à des congrès internationaux peuvent influer sur la pratique clinique canadienne ou s’y appliquer. Depuis deux ans, la SCC a attiré des centaines de médecins vers ce programme d’une demi-journée fort populaire et mobilisateur, qui a été offert à la fois à Vancouver, en Colombie-Britannique, et à Toronto, en Ontario. Pour ceux qui ne peuvent participer à ces programmes, la SCC en publie les faits saillants sur vidéo, en anglais, dans son site, à www.ccs.ca, et offre les comptes rendus des réunions à tous ses membres par cédérom. Le programme de perspectives canadiennes aide la communauté de la santé cardiovasculaire à suivre les progrès de la recherche en santé cardiovasculaire et en médecine qui se pro-duisent dans le monde entier.

Les programmes de cyberapprentissage de la SCC

Le cyberapprentissage constitue un autre volet important des programmes de PPC de la SCC. La SCC affiche des programmes de cyberapprentissage agréés de haut calibre dans le portail de cyberapprentissage AdvancingIn Santé cardiovasculaire de la SCC, à www.advancingin.com. Les apprenants y ont accès à divers programmes sur des thèmes précis liés à la cardiologie. Nous nous familiarisons avec ce mode d’apprentissage à distance et espérons que les membres aimeront interagir avec le contenu rendu disponible dans le site, tant maintenant qu’à l’avenir. Cet automne seront lancés de nouveaux programmes de cyberapprentissage, dont le contenu est tiré du CCSC 2010, de même que de nouveaux programmes sur les récentes lignes directrices de la SCC sur le cholestérol (publiés dans le numéro d’octobre 2009 du Journal canadien de cardiologie) et qu’une première incursion de la SCC sur des programmes de conférences par Internet synchronisées en petits groupes. La première conférence portera sur les lignes directrices 2009 en matière d’insuffisance cardiaque.

Les programmes de cyberapprentissage offrent de vastes possibilités. Pour accroître ses offres de PPC à ses membres, la SCC peut, entre autres, examiner et agréer des programmes qu’elle ne prépare pas elle-même mais qui sont d’un grand intérêt pour les membres. À cet effet, la SCC s’est associée à l’American College of Cardiology pour agréer cinq programmes d’autoévaluation virtuels de l’American College of Cardiology. Vous les trouverez dans la zone des programmes agréés de la SCC, dans les sites Web de la SCC et du CRMCC.

La SCC et le CRMCC

En vue de maintenir un programme de PPC solide et d’avant-garde, la SCC entretient une relation de travail stable avec le Bureau des affaires professionnelles du CRMCC. Ce bureau a pour mission d’établir, de promouvoir et d’implanter des normes, des stratégies et des outils de formation pour permettre aux médecins de mettre sur pied des plans de PPC efficaces et efficients qu’ils pourront intégrer à leur pratique. La SCC maintient des liens avec le CRMCC afin d’être consultée et tenue au courant des modifications aux normes de PPC. Ainsi, la SCC respecte les modifications des politiques du CRMCC lorsqu’elle sélectionne et prépare des programmes de PPC agréés. Les membres de la SCC auront observé certains changements au fil des ans, qui démontrent la capacité d’adaptation de la SCC aux lignes directrices du CRMCC en matière de PPC, telle que des améliorations aux évaluations des besoins des membres au sujet des nouveaux programmes, l’habitude de prendre les devants pour préparer conjointement des programmes afin de s’assurer que les membres de la SCC en dessinent le contenu et la structure et l’amélioration des pratiques d’évaluation afin d’apprendre à rehausser les futurs programmes. Puisque les exigences et les normes d’agrément du CRMCC en matière de PPC sont en constante évolution, il est assuré que les pratiques de la SCC évolueront par échelons. Nous avons l’intention d’apporter des améliorations continues dictées par les membres à la fois au contenu, à la structure et à l’accessibilité du programme de PPC de la SCC.

Nous espérons que ce bref aperçu du programme de PPC de la SCC vous donnera une solide impression de l’engagement de la SCC envers des programmes de PPC de qualité fondés sur les besoins. Toujours déterminés à répondre aux besoins des membres, nous serons heureux d’obtenir vos réactions et de compter en tout temps sur votre participation aux programmes et activités de PPC. Si vous avez des commentaires ou des questions au sujet de ce que nous faisons en PPC, communiquez avec le docteur Simon Jackson, président du comité de PPC, par l’entremise du bureau de PPC, ou avec la directrice de la transmission du savoir, Carolyn Pullen, à ac.scc@nellup.


Articles from The Canadian Journal of Cardiology are provided here courtesy of Pulsus Group