PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de canrespjCanadian Respiratory Journal
 
Can Respir J. 2009 May-Jun; 16(3): 73–74.
French.
PMCID: PMC2706672

La vitamine D : La nouvelle panacée?

Nick R Anthonisen, MD, Rédacteur en chef

Dans le présent numéro de la Revue canadienne de pneumologie, Gilbert et coll. (1, p. 75–80) analysent les rôles potentiels de la vitamine D dans les maladies pulmonaires. Ils soulignent l’intérêt considérable pour le sujet, en raison des multiples effets potentiellement utiles de la vitamine D dans des expériences de référence. Selon toute apparence, la vitamine D a des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatoires, et les taux sanguins sont souvent réduits chez les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire chronique. Dans l’enquête nationale sur la santé et la nutrition auprès d’Américains en santé (2), les valeurs spirométriques étaient inversement proportionnelles aux taux de vitamine D, après pondération compte tenu des variables confusionnelles potentielles. Les protéines qui lient la vitamine D contribuent à l’apparition de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), des variances déterminées génétiquement de ces protéines accroissant ou décroissant le risque de MPOC (1). On pense que l’asthme est plus ou moins susceptible de se manifester chez les personnes dont le taux de vitamine D est faible. Ce domaine de recherche semble très actif.

Fichier externe contenant une image, une illustration, etc.,
se présentant habituellement sous la forme d'un objet binaire quelconque.
 Le nom de l'objet concerné est crj160731.jpg

Nick R Anthonisen

En effet, le numéro du 1er mai 2009 de l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine contenait deux articles accompagnés d’éditoriaux sur la vitamine D et les maladies pulmonaires, l’un au sujet de l’asthme (3,4) et l’autre, de la tuberculose (TB) (5,6). L’article sur l’asthme (3) était une étude épidémiologique démontrant que de faibles taux de vitamine D s’associaient à l’asthme chez des enfants costaricains, tandis que celui sur la TB (5) faisait état d’un essai négatif sur des suppléments de vitamine D en Afrique occidentale. Les éditoriaux (4,6) étaient à la fois déroutants et instructifs. Ils soulignaient la controverse entourant les bienfaits de la vitamine D, indiquaient que, selon des données probantes, elle pourrait promouvoir l’asthme et les allergies et que, si de graves carences en vitamine D pouvaient favoriser la TB, il se pouvait que des carences moins graves ne la suscitent pas. De plus, ils constataient qu’on ne s’entend pas sur les taux « normaux » de vitamine D et que les taux généralement observés en cas de maladie sont plus élevés que ceux reliés à une maladie osseuse franche, l’issue classique d’une carence en vitamine D. Par conséquent, si on effectue des essais sur des suppléments de vitamine D, la dose et les taux sériques en résultant sont difficiles à remettre en question. Il nous reste la certitude que la vitamine D peut influer sur la réponse immune, sans trop savoir si c’est pour le meilleur ou pour le pire. On ne sait pas davantage si cette influence se manifeste avec les taux habituels de suppléments de vitamine D.

Cette année, la question de la vitamine D semble particulièrement pertinente à Winnipeg, au Manitoba. Nous y avons vécu un hiver long, froid et sombre, suivi d’un printemps sombre et mouillé, sans trop de chaleur. C’est ce type de conditions qui épuise les taux de vitamine D. On postule que les vêtements et le manque de soleil sont responsables d’épidémies d’asthme (ST Weiss, communication personnelle). Je me sens vulnérable, et mon humeur ne s’est pas améliorée quand j’ai lu l’article du Winnipeg Free Press (7) sur les bienfaits de la vitamine D sur le cerveau vieillissant. Je devrais peut-être aller m’en acheter.

RÉFÉRENCES

1. Gilbert CR, Arum SM, Smith CM. Vitamin D deficiency and chronic lung disease. Can Respir J. 2009;16:75–80. [Article PMC gratuit] [PubMed]
2. Black PN, Scragg R. Relationship between serum hydroxyvitamin D and pulmonary function in the third national health and nutrition survey. Chest. 2005;128:3792–8. [PubMed]
3. Brehm JM, Celedon JC. Soto-Quiros ME et coll. Serum vitamin D levels and markers of severity of childhood asthma in Costa Rica. Am J Respir Crit Care Med. 2009;179:765–71. [Article PMC gratuit] [PubMed]
4. Deveruex G, Macdonald H, Hawrylowicz C. Vitamin D and asthma. Am J Respir Crit Care Med. 2009;179:739–40. [PubMed]
5. Wejse C, Gomes VF, Rabna P, et al. Vitamin D as supplementary treatment for tuberculosis: A randomized placebo-controlled trial. Am J Respir Crit Care Med. 2009;179:843–50. [PubMed]
6. Wilkinson RJ, Lange C. Vitamin D and tuberculosis. Am J Respir Crit Care Med. 2009;179:740–1. [PubMed]
8. Winnipeg Free Press Vitamin D may boost aging brain May 21, 2009.

Articles from Canadian Respiratory Journal are provided here courtesy of Hindawi Publishing Corporation