PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de pchealthPaediatrics and Child Health HomepageCurrent IssueSubscription PageSubmissions Pagewww.pulsus.comPaediatrics and Child Health
 
Paediatr Child Health. 2009 May-Jun; 14(5): 338.
French.
PMCID: PMC2706640

Commentaires sur les Maladies Infectieuses en Pédiatrie

Le nouveau virus de la grippe A : Point de pratique sur le virus de la grippe A (H1N1) à l’intention des dispensateurs de soins aux enfants et aux adolescents

Un nouveau virus de la grippe A (H1N1) d’origine porcine (A/Mexique/2009 [H1N1]), responsable d’une maladie respiratoire chez les humains, a été déclaré pour la première fois au début d’avril 2009. Au début de mai, les pays avaient déclaré un total de 1 000 cas confirmés à l’Organisation mondiale de la santé, la plupart en provenance du Mexique. On a constaté des maladies graves et des décès chez des enfants et des adolescents, de même que chez des adultes, mais jusqu’à présent, la majorité des cas graves proviennent du Mexique. Le présent commentaire sur les maladies infectieuses en pédiatrie vise à donner un bref aperçu 1) des manifestations cliniques, 2) de l’épidémiologie, 3) des tests diagnostiques, 4) du traitement et 5) des mesures de prévention et de contrôle de la grippe A (H1N1).

La syphilis congénitale n’est plus seulement d’intérêt historique

La majorité des pédiatres et des médecins de famille qui exercent au Canada n’ont jamais vu de cas de syphilis congénitale. Cependant, il y a eu des flambées de syphilis au Canada depuis 2001, au point qu’en 2007, on projetait que l’incidence de syphilis au Canada serait près de dix fois supérieure à son taux de 1994 à 2000. L’augmentation initiale de l’incidence était concentrée chez les hommes qui avaient des relations sexuelles avec des hommes, mais la transmission hétérosexuelle au sein des populations des quartiers pauvres représente désormais un fort pourcentage des cas dans certaines provinces. En 2007, l’incidence de syphilis la plus élevée s’observait en Colombie-Britannique et en Alberta, suivie du Québec et de l’Ontario. Ce phénomène a suscité une augmentation des cas déclarés de syphilis congénitale, qui est passée d’environ deux cas à dix cas par année sur la scène nationale. Il est toutefois probable que d’autres cas n’aient pas été décelés parce que les nourrissons sont asymptomatiques ou que le diagnostic n’a pas été envisagé.

Notes en bas de page

COMITÉ DES MALADIES INFECTIEUSES ET D’IMMUNISATION

Membres : Docteurs Robert Bortolussi (président), IWK Health Centre, Halifax, (Nouvelle-Écosse); Jane Finlay, Richmond (Colombie-Britannique); Joan L Robinson, Edmonton (Alberta); Élisabeth Rousseau-Harsany (représentante du conseil), CHU Sainte-Justine, Montréal (Québec); Lindy M Samson, Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, Ottawa (Ontario)

Conseillères : Docteures Noni E MacDonald, IWK Health Centre, Halifax (Nouvelle-Écosse); Dorothy L Moore, L’Hôpital de Montréal pour enfants, Montréal (Québec)

Représentants : Docteurs Upton D Allen, The Hospital for Sick Children, Toronto (Ontario) (Groupe canadien de recherche sur le sida chez les enfants); Charles PS Hui, Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, Ottawa (Ontario) (représentant de la SCP auprès de Santé Canada, Comité consultatif de la médecine tropicale et de la médecine des voyages); Nicole Le Saux, Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, Ottawa (Ontario) (Programme canadien de surveillance active de l’immunisation); Larry Pickering, Elk Grove (Illinois) États-Unis (American Academy of Pediatrics); Marina I Salvadori, Children’s Hospital of Western Ontario, Ottawa (Ontario) (représentante de la SCP auprès de Santé Canada, Comité consultatif national de l’immunisation)


Articles from Paediatrics & Child Health are provided here courtesy of Pulsus Group