PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de canfamphysLink to Publisher's site
 
Can Fam Physician. 2007 novembre; 53(11): 2067.
French.
PMCID: PMC2231508

Les médecins de famille canadiens

Une ressource planétaire
Cal Gutkin, MD CCFP(MU), FCFP DIRECTEUR GÉNÉRAL ET CHEF DE LA DIRECTION
Fichier externe contenant une image, une illustration, etc.,
se présentant habituellement sous la forme d'un objet binaire quelconque.
 Le nom de l'objet concerné est 2068fig1.jpg

Parce que de plus en plus de personnes de pays éloignés visitent le Canada ou y immigrent, et que davantage de Canadiens voyagent dans des coins reculés de la planète, les 4 principes de la médecine familiale ont pris encore plus de signification. Pour être un clinicien compétent aujourd’hui, il faut connaître certaines caractéristiques de maladies et d’affections rares au Canada; la relation patient-médecin doit tenir compte de diverses cultures et manières d’aborder la santé et la maladie; l’expression communautaire revêt un aspect universel; et les médecins de famille du Canada doivent offrir des conseils et des soins fondés sur les résultats à ceux qui les consultent pour des problèmes médicaux qui surviennent dans les localités, les régions, les pays ou le monde.

Le défi des cultures

Les médecins de famille doivent être attentifs à une multitude de facteurs qui touchent la santé et le bien-être de la population mondiale, des polluants et des changements climatiques à la qualité des aliments et de l’eau. Au cours de leurs rencontres avec les patients, toutefois, l’un de leurs défis les plus urgents est d’essayer de comprendre les besoins des patients de diverses origines et d’y répondre – qu’il s’agisse de traiter des patients récemment arrivés au Canada ou de fournir des services médicaux dans d’autres pays.

Pour les aider, le Collège a entrepris un certain nombre d’initiatives:

  • nous avons créé un comité médical de médecine familiale internationale et mondiale afin de cerner les priorités que devraient étudier plus particulièrement notre Collège et les départements de médecine familiale des universités;
  • nous avons doublé notre présence au Conseil mondial de l’Organisation mondiale des médecins de famille (WONCA), des représentants de nos Sections des enseignants et des chercheurs se joignant aux 2 autres délégués du Collège;
  • nous avons organisé un symposium réunissant 6 pays, sur l’avenir de la pratique de la médecine familiale;
  • nous appuyons les départements de médecine familiale des universités engagés à aider à établir notre discipline dans les pays en développement;
  • nous rencontrons diverses délégations cherchant conseil sur l’élaboration de programmes d’enseignement de la médecine familiale, sur des modèles de pratique clinique et sur des organisations représentatives de la médecine familiale dans leur système de santé.

Une sensibilisation accrue

Nous avons aussi essayé d’accroître notre sensibilisation à l’égard des populations dans le besoin et notre capacité de les aider. Lors du Forum 2007 en médecine familiale (FMF) à Winnipeg (Man.), 2 des principales séances ont porté sur cet objectif.

Mme Gail Asper a présenté la conférence annuelle en médecine familiale. Après plusieurs années d’efforts, elle et sa famille ont réussi à initier la création du Musée canadien des droits de la personne, qui ouvrira à Winnipeg en 2010. Le musée sera consacré à l’histoire de ceux qui, à travers l’histoire et encore aujourd’hui, ont souffert de l’abrogation et de la dénégation de leurs droits en tant qu’être humains. Il importe que tous, y compris les médecins de famille, comprennent comment cela nuit à la santé et à la survie des personnes qui sont, ou qui ont été, négligées et de leurs aidants.

Les fondateurs du musée ont reconnu que notre Collège et ses médecins de famille partagent la vision du musée en défendant les droits des patients et des populations, y compris le droit d’accès à des soins de qualité, indépendamment du lieu, du revenu, de la race, de la culture, de l’âge, du sexe, de l’orientation sexuelle ou des handicaps physiques ou mentaux. En ces temps de pénuries de ressources humaines et de contraintes financières, ces questions sont plus importantes que jamais.

Puis Hannah Taylor, une jeune fille de 11 ans, a raconté comment, à l’âge de 6 ans, elle a transformé ses préoccupations concernant les marginaux de la rue en créant la Ladybug Foundation. Hannah, dont les efforts extraordinaires ont été acclamés internationalement, a invité chacun de nous à se joindre à elle pour aider les personnes qui manquent désespérément des choses essentielles.

La Banque Scotia et l’artiste Chantal Kreviazuk se sont ensuite jointes au Collège national et à notre Section du Manitoba pour remettre le don du FMF 2007 au Musée canadien des droits de la personne et à la Ladybug Foundation. Cela s’ajoute aux appuis du Collège et de ses membres à la Stephen Lewis Foundation pour le VIH/sida en Afrique, aux victimes du tsunami en Indonésie et de l’ouragan Katrina en Nouvelle-Orléans, et au projet de CARE Canada pour les patients atteints de VIH/sida en Haïti.

Dans leur pratique et par l’entremise des initiatives du Collège, les médecins de famille canadiens s’engagent en tant que ressources pour les populations dans le besoin, partout dans notre communauté mondiale.


Articles from Canadian Family Physician are provided here courtesy of College of Family Physicians of Canada