PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de canfamphysLink to Publisher's site
 
Can Fam Physician. 2007 novembre; 53(11): 1878–1879.
French.
PMCID: PMC2231466

Réfutation: La formation médicale continue est-elle un outil de promotion pharmaceutique?

NON
Bernard Marlow, MD CCFP FCFP

Drs Steinman et Baron font un plaidoyer convaincant concernant les éventuelles influences dans les programmes de formation médicale continue (FMC) aux États-Unis et le fait que ces programmes aient servi à des fins de commercialisation. L’Accreditation Council for Continuing Medical Education a adopté plusieurs politiques depuis 3 ans, que Drs Steinman et Baron n’ont pas mentionnées dans leurs références, qui ont rendu ces pratiques moins probables1.

L’industrie joue effectivement un rôle important dans le financement de la FMC au Canada. Une étude inédite que nous avons réalisée en 2004 au Collège des médecins de famille du Canada révélait que 70% de nos programmes agréés recevaient des fonds de sociétés pharmaceutiques, que ce soit par parrainage direct ou par l’entremise de frais de présentation. Je ne crois pas que cette statistique soit une constatation troublante.

Le produit final que nous recherchons tous en FMC est une formation fondée sur les besoins, pertinente et accessible, qui soit équilibrée et sans parti pris, et qui puisse améliorer les résultats en matière de santé. Notre but est d’offrir cela à notre auditoire, dans les programmes parrainés ou non par l’industrie. Au Canada, l’industrie finance la FMC qui ne fait pas de promotion de produits et accepte de plus en plus d’appuyer les programmes de perfectionnement professionnel continu, tels que ceux qui portent sur les compétences en counselling et sur la santé et le bienêtre des médecins. Lorsque les subventions à l’éducation sont attribuées pour des sujets spécifiques, les frais de parrainage pour ces formations sont utilisés par les fournisseurs pour créer des programmes sur des «sujets orphelins» (c.-à-d. sans commanditaires). Il y a effectivement des sociétés à but lucratif de formation médicale et de communications au Canada, mais contrairement à celles des États-Unis, ces sociétés ne peuvent agréer leurs propres programmes.

Le processus d’agrément de programmes que nous avons adopté, qui comprend un examen du contenu et du processus par des pairs et par des experts de même qu’un examen de l’aspect éthique, fait en sorte que nos programmes ne peuvent servir à la promotion de médicaments.

Notes en bas de page

Intérêts concurrents

Aucun déclaré

Référence

1. Accreditation Council for Continuing Medical Education. ACCME standards for commercial support. Chicago, IL: ACCME; 2007. [Accédé le 4 octobre 2007]. Available from: http://www.accme.org/dir_docs/doc_upload/68b2902a-fb73-44d1-8725-80a1504e520c_uploaddocument.pdf.

Articles from Canadian Family Physician are provided here courtesy of College of Family Physicians of Canada