PMCCPMCCPMCC

Search tips
Search criteria 

Advanced

 
Logo de canfamphysLink to Publisher's site
 
Can Fam Physician. 2007 octobre; 53(10): 1827.
French.
PMCID: PMC2231451

Appel à tous les médecins de famille

Cal Gutkin, MD CCMF(MU) FCMF, DIRECTEUR GÉNÉRAL ET CHEF DE LA DIRECTION
Fichier externe contenant une image, une illustration, etc.,
se présentant habituellement sous la forme d'un objet binaire quelconque.
 Le nom de l'objet concerné est 1828fig1.jpg

Chaque année, au Forum en médecine familiale (FMF), le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) organise une tribune libre pour donner aux membres l’occasion de poser des questions à nos dirigeants et d’échanger avec eux sur les problèmes de la pratique familiale ou sur le Collège. L’information recueillie grâce à ces échanges, aux sondages auprès des membres, à notre site Web, aux bulletins, aux rencontres en personne et aux lettres à la rédaction du Médecin de famille canadien, nous donne un aperçu des préoccupations des médecins de famille et nous aide à déterminer les priorités du Collège.

Préoccupations des médecins de famille

Voici certaines des questions récemment soulevées par des membres:

  • Quelle est la position du CMFC face à l’écart entre la rémunération des médecins de famille et celle des autres spécialistes?
  • Que fait le CMFC pour aider les médecins de famille dans leur pratique? Qu’en est-il des médecins de famille dont la pratique est axée sur des intérêts spéciaux?
  • Quelle est la position du CMFC sur la privatisation et sur les listes d’attente?
  • Comment le CMFC aborde-t-il les préoccupations de ses membres à propos de la revalidation exigée par les ordres de médecins et des programmes obligatoires de développement professionnel continu?
  • Qui fait partie de la spécialité de la médecine familiale?
  • Quel appui le CMFC donne-t-il aux chercheurs en médecine familiale?
  • Le CMFC défend-il les intérêts de ses membres et de leurs patients auprès du gouvernement?
  • Que fait le CMFC avec l’argent des cotisations annuelles de ses membres?

En plus des commentaires entendus sur les tribunes libres, les conversations informelles sont aussi une excellente source de rétroaction. Dans les corridors, des membres nous parlent de leur pratique, de la discipline, du système de santé, du Collège. Ces dialogues nous sont précieux et nous font connaître les points de vue des médecins de famille de partout au pays. Plusieurs sont surpris de découvrir que nous travaillons déjà à régler les questions qu’ils soulèvent.

Perceptions

Les dirigeants du Collège seraient bien plus inquiets si les membres ne leur transmettaient pas leurs préoccupations.. Des études sur les associations professionnelles confirment que certains membres ne s’intéressent aux communications ou n’expriment leurs commentaires qu’au moment de recevoir leur avis de cotisation annuelle. Nous sommes réceptifs à ceux qui croient qu’ils n’en ont pas assez pour leur argent. Nous savons que, même si la critique n’est pas toujours valable étant donné le travail en cours, le seul fait que les médecins de famille puissent penser que nous ne sommes pas sensibles à leurs préoccupations ou que nous ne les représentons pas de manière efficace rend la critique valable.

Nous savons aussi que nos membres sont débordés de travail et frustrés par le système, et qu’ils ont peu de temps pour s’intéresser à l’information que nous tentons de leur communiquer. Ils sont souvent trop occupés pour lire nos rapports ou Le Médecin de famille canadien, les bulletins des sections et du Collège ou les actualités électroniques; ils n’ouvrent pas la correspondance et ne répondent pas aux questionnaires qui nous aident à cerner leurs besoins et à élaborer nos politiques; ils n’assistent pas aux réunions où sont débattues les questions mêmes qu’ils considèrent prioritaires. Bien des membres n’ont même pas le temps de lire les articles des médias publics et médicaux sur les positions exprimées par la direction du CMFC. C’est un cercle vicieux: les membres n’ont pas le temps de porter attention à ce que fait le Collège ou de participer à ses activités et, par le fait même, ils ont l’impression que nous n’agissons pas efficacement.

Participation

Pour être efficaces, nous devons entendre la voix d’un plus grand nombre de médecins de famille au Canada et nous avons besoin de leur participation plus active. Heureusement, beaucoup de membres assistent aux activités du Collège et participent aux travaux des comités et des groupes de travail. La plupart d’entre eux s’impliquent tout de go dans nos activités, et apportent d’importantes contributions à nos programmes et politiques. Ils nous disent souvent à quel point leur participation leur donne de l’énergie. Les médecins les plus désillusionnés sont souvent ceux qui ne s’impliquent pas dans les organisations comme le CMFC ou les associations médicales, ceux qui ne se donnent pas la chance de bénéficier de la stimulation engendrée par l’interaction et par la résolution de problèmes avec des collègues de leur localité et d’ailleurs.

Nous invitons nos membres - et tous les médecins de famille du Canada - à renforcer notre voix en leur nom et au nom de leurs collègues en médecine familiale, et à nous aider à devenir le genre d’organisation à laquelle ils veulent adhérer. Notre «tribune libre» est ouverte à l’année. Vous êtes les bienvenus en tout temps.


Articles from Canadian Family Physician are provided here courtesy of College of Family Physicians of Canada